2018

EXPOSITIONS

14 février – 17 juin 2018
Enrichissements 2016 – 2017
Martine Aballéa, Lara Almarcegui, Carl Andre, Barbara Bloom, Alighiero Boetti,
George Brecht & Robert Filliou, J. R. Carpenter, Henri Chopin, Laurie Clark, Bob Cobbing,
Simone Forti, Thomas Geiger, Guerilla Girls, Richard Hamilton, Pati Hill, David Horvitz,
Ernst Jandl, Françoise Janicot, Alan Kaprow, Linda Montano, La Monte Young & Jackson Mac Low, Richard Long, Seiichi Niikuni, claude rutault, Carolee Schneemann, Athena Tacha, Erica Van Horn, Joyce Wieland…
Exposition produite par le Centre des livres d’artistes

14 février – 7 avril 2018
«La Salle du fond»
La collection, 20 ans d’enrichissements. Premier épisode : Coracle Press
Exposition produite par le Centre des livres d’artistes,
Commissariat : Jean-Marc Berguel.

14 février – 17 juin 2018
Salle des conditions atmosphériques
Tristan Dassonville. Les appelants (un paysage)

18 avril – 17 juin 2018
«La Salle du fond»
La collection, 20 ans d’enrichissements. Deuxième épisode : Eric Watier
Exposition produite par le Centre des livres d’artistes,
Commissariat : Jean-Marc Berguel.

4 juillet – 15 septembre 2018
«La Salle du fond»
La collection, 20 ans d’enrichissements. Troisième épisode : Bernard Villers
Exposition produite par le Centre des livres d’artistes,
Commissariat : Jean-Marc Berguel.

4 juillet – 15 septembre 2018
Catalogues en tous genres
Exposition produite par le Centre des livres d’artistes
Mais quand l’art se préoccupe de choses qui ne sont pas en rapport avec la présence physique, sa valeur intrinsèque (de communication) n’est pas altérée par sa présentation dans les médias imprimés.
L’utilisation de catalogues et de livres pour communiquer (et disséminer) l’art est le moyen le plus neutre pour présenter le nouvel art. Le catalogue peut maintenant jouer comme information première pour l’exposition, en opposition avec l’information secondaire au sujet de l’art dans les magazines, catalogues, etc., et dans certains cas, l’«exposition» peut être le «catalogue».
Seth Siegelaub dans «On Exhibitions and the World at Large. Seth Siegelaub in Conversation with Charles Harrison», Studio International, vol. 178, n° 917, décembre 1969, page 202.
L’exposition est divisée en quatre sections : le catalogue comme lieu d’exposition ; les catalogues conçus et/ou produits par les artistes ; quelques catalogues remarquables ; de «vrais» catalogues. On verra comment les frontières entre ces différentes sections sont, évidemment, poreuses, et comment toutes les publications montrées peuvent être rangées sous la définition simple du catalogue : une liste méthodique accompagnée de détails, d’explications. Le catalogue est aussi inventaire, dénombrement, index, nomenclature, répertoire.

26 septembre – 22 décembre 2018
crass DIY
Exposition produite par le Centre des livres d’artistes

26 septembre – 22 décembre 2018
«La Salle du fond»
Revue DAILY BUL & Poquettes Volantes
Exposition produite par le Centre des livres d’artistes
en partenariat avec l’Ensa-Limoges dans le cadre de l’Atelier Recherche Création.

 

EXPOSITIONS hors les murs partenariat ensa-limoges «Premier rang»

Composé de huit vitrines, qui rappellent les boîtes de bouquinistes des quais de Seine, «Premier Rang» est un dispositif d’exposition installé dans l’amphithéâtre de l’Ecole nationale supérieure d’art de Limoges. Destiné à l’ensemble des étudiantes et étudiants, il permet de montrer – à partir de la collection du Centre des livres d’artistes – la variété et la richesse des publications d’artistes telles qu’elles se font jour au début des années 1960, et d’aborder de façon singulière les mouvements artistiques des années 1960 et 1970 : fluxus, art minimal, art conceptuel, poésie concrète, poésie visuelle, land art…
Faiblement éclairé, l’amphithéâtre s’avère être un lieu idoine pour la présentation d’œuvres sur papier.
«Premier Rang» est un projet de premier ordre mené conjointement par L’Ensa et le Cdla.
Les vitrines de «Premier Rang» forment une ligne de 15 mètres de long, idéale pour l’élaboration d’expositions chronologiques. La première vitrine marquant le point de départ à partir duquel se développe l’exposition.

9 – 31 janvier 2018
Catalogues en tous genres – I
Carl Andre, George Brecht et Robert Filliou, Daniel Buren,
Peter Liversidge, Daniel Spoerri, Simon Starling, Harald Szeemann,
Eric Watier et de claude rutault

2 – 26 février 2018
Catalogues en tous genres – II
herman de vries, Paul-Armand Gette, Henri Chopin, Jean-Michel Othoniel, Bernhard Luginbühl, Bernhard et Hilla Becher, Farah Khelil.

26 février – 19 mars 2018
«Publications en séries» éditées en Belgique dans les années 60, 70 et 80

26 mars – 17 avril 2018
Catalogues en tous genres – III
Laurence Aëgerter, herman de vries, Ben Vautier, Mel Bochner, Christian Boltanski, Calderara, Ernest T., Ewerdt Hilgemann, Jacques Louis Nyst, Hubert Renard, Jiri Valoch, Andy Warhol…

18 avril – 18 mai 2018
Catalogues en tous genres. «Addenda»
En guise de point final aux trois volets de Catalogues en tous genres, la présente exposition consiste en deux publications ajoutées à celles déjà montrées. Deux «catalogues» remarquables entrés récemment dans la collection du Cdla : al de zwart-wit foto’s tot 1998 de Gef Geys
(Bourg-Léopold, 1934 – Genk, 2018) et Catalogue des achats* de Jacques André (Bruxelles, 1969).

14 mai – 2 juin 2018
revue «futura»

1 – 31 octobre 2018
Enseigner et apprendre, arts vivants par Robert Filliou

31 octobre – 29 novembre 2018
Portrait de l’artiste en cartographe
Commissariat : François Coadou

29 novembre – 21 décembre 2018
Scripts / Partitions / Notations / Happenings / Events 1

 

EDITIONS

Peter Downsbrough
10. 2017 #1 à #6
Suite de 6 brochures
[Saint-Yrieix-la-Perche] : Le centre des livres d’artistes, 2018. 300 ex.
– 12 p. agrafées ; 21 x 14, 8 cm.
– Imprimé en numérique, en n/b sur papier satiné blanc de fort grammage.

Tristan Dassonville
Acanthe Scansion (30€)
Portfolio.
[Saint-Yrieix-la-Perche] : Le centre des livres d’artistes, 2018. 100 ex.
– 16 f. ; 45,4 x 31,4 cm.
– Imprimé en numérique couleurs sur offset blanc mat 240 g.
– Dans 1 chemise imprimée en noir sur carton blanc

Yann Owens
Lettre d’information #48
Commissariat : Alex Chevalier

Raffaella Della Olga
Lettre d’information #49
Commissariat : Alex Chevalier

Estèla Alliaud
Lettre d’information #50
Commissariat : Alex Chevalier

Gilles Élie
Lettre d’information #51
Commissariat : Alex Chevalier

Emma Cozzani, Mathieu Tremblin
Lettre d’information #52
Commissariat : Alex Chevalier

Clémence Estève
Lettre d’information #53
Commissariat : Alex Chevalier

Eleanore Vonne Brown
Lettre d’information #54
Commissariat : Arnaud Desjardin

Sara McKillop
Lettre d’information #55
Commissariat : Arnaud Desjardin

Simon Popper
Lettre d’information #56
Commissariat : Arnaud Desjardin

Arnaud Desjardin
Lettre d’information #57
Commissariat : Arnaud Desjardin

Sharon Kivland
Lettre d’information #58
Commissariat : Arnaud Desjardin

Joël Audebert
Déglutition Culturelle an 464
Drapeau. 1 exemplaire.

Mehryl Levisse
Gymnophoria [1]
Drapeau. 1 exemplaire.

 

PROJETS PÉDAGOGIQUES / ATELIERS

ECOLE PRIMAIRE JULES FERRY
Atelier TAP Périscolaire
Janvier à juin 2018, 10 élèves, 7 heures.

ECOLE PRIMAIRE maurice ravel
Atelier TAP Périscolaire
Janvier à juin 2018, 10 élèves, 7 heures.

Lycée agricole Lafaye
10 élèves, (L’art au féminin) présentation de livres de la collection, 2 heures,
madame Dedelot (Filière LCQ), enseignante.

Collège Plaisance – LaNouaille
40 élèves, 4 enseignants, 2 heures.

Familles rurales
Projet «Métiers d’hier et d’aujourd’hui», Marie-Christine Guillaume, 5 heures.

Lycée de Bellac
Marie-Christine Ruhaud, 4 heures.

ECOLE PRIMAIRE JULES FERRY
Autour de l’œuvre de Hans Waanders
septembre 2018 à février 2019, 10 élèves), 21 heures.

ECOLE PRIMAIRE maurice ravel
Autour de l’œuvre de Hans Waanders
Février à juin 2019, 10 élèves, 21 heures.

accueil de loisirs Mairie de Saint-Yrieix
Atelier cartes et plans, novembre 2018 à juin 2019, 10 élèves, 21 heures.

ECOLE PRIMAIRE Maurice Ravel
Classe «Ulis», Nathalie Cadié, Atelier Pop-Up, 12 élèves,
novembre 2018 à mai 2019, 20 heures

 

ACCUEIL DE GROUPES

29 octobre, Module «Edition», Ensa – Limoges, 12 étudiants, enseignant : Clémentine L’heryenat.

31 octobre, Ensba – Lyon, studio dessin/édition 3e année option art, 29 étudiants, enseignants : Florence Davoine et Nicolas Romarie, Viet Stratmann.

21 -23 novembre, workshop, École européenne supérieure de l’image – Angoulême, 15 étudiants, enseignantes : Audrey Ohlmann et Anne Balanant.

partenariat ensa-limoges – 1
Atelier Recherche Création – ARC «Type de support : livre d’artiste etc.»
– Projet croisé Ensa – Limoges et Cdla – Saint-Yrieix-la-Perche, ouvert aux étudiants et enseignants de l’Ecole des beaux-arts de Bordeaux. Il concerne les étudiantes et étudiants des troisième, quatrième et cinquième années des deux écoles.
Le programme de l’année 2017-18 comprend principalement trois propositions de travail.
La première, de longue durée, de novembre à octobre, soit une année complète, titrée Le Daily-Bûl : revues d’artiste, livres d’artiste et Belgique sauvage est consacrée aux éditions Le Daily-Bûl fondées par André Balthazar et Pol Bury en Belgique au début des années 1960. Cette proposition est organisée en sessions dans différents lieux : ateliers et exposition au Cdla, journée d’étude et ateliers à l’Ensa, séjour d’étude à Bruxelles, La Louvière et Liège.
La deuxième, en avril est un séminaire de trois jours consacré à – et avec – Martha Wilson artiste féministe majeure – performeuse, vidéaste, fondatrice de Franklin Furnace, lieu de diffusion et de conservation des publications d’artistes et œuvres apparentées – dont l’œuvre se développe à New York à partir du milieu des années 1970.
La troisième est un atelier autour de l’œuvre de Cornelius Cardew, compositeur et musicien britannique. L’atelier est conduit par Emmanuelle Waeckerlé, artiste invitée. Cet atelier s’inscrit dans le programme de l’ARC de l’année scolaire 2018-19, consacré à la partition, le script, le happening et l’event.

Le Daily-Bûl : revues d’artiste, livres d’artiste et Belgique sauvage
29 et 30 novembre 2017
Présentation du projet, cdla/Saint-Yrieix-la-Perche et ensa-Limoges.
28 février 2018
Journée d’étude, ensa-Limoges.
6 – 10 mars 2018
Voyage d’étude La Louvière – Bruxelles – Liège.
25 et 26 avril 2018
Atelier publication et exposition, cdla/Saint-Yrieix-la-Perche et ensa-Limoges.
25 juin 2018
Atelier publication, ensa-Limoges.
Début octobre 2018
Montage et inauguration de l’exposition
Revue «Daily Bûl» et collection «Les poquettes volantes»
cdla/Saint-Yrieix-la-Perche.

Séminaire Martha Wilson
3, 4 et 5 avril 2018

Workshop Cornelius Cardew par Emmanuelle Waeckerlé
23 – 26 octobre 2018

partenariat ensa-limoges – 2
Conférences

9 janvier 2018
Lise Fauchereau, spécialiste française du graphzine
https://live3.univ-lille3.fr/video-culture/conference-de-lisefauchereau-sur-les-graphzines.html

 

CIRCULATION DE LA COLLECTION – PRÊTS

30 mars – 30 octobre 2018
Musée Gassendi, Digne-les-Bains, exposition Sacrées montagnes sacrées.

3 mai – 15 juin 2018
Treignac Projet, Treignac, exposition Le rideau gris.

28 novembre 2018 – 7 janvier 2019
Centre Pompidou, Paris, exposition Ghérasim Luca. Héros-Limite.

 

ÉVÈNEMENT(S)

25 mai 2018, Cdla, présentation du portfolio de Tristan Dassonville Acanthes scansions
et de son installation Les appelants (un paysage) dans la Salles des conditions atmosphériques.

 

STAGIAIRES

9 – 29 juillet 2018
Soline Guigonis, étudiante en DNA2 à l’Esal Épinal

27 juin – 11 juillet 2018 et 17 – 20 septembre
Elise Charlet, étudiante en 2ème année à l’Ensa Limoges

 

RÉSIDENTS

Joël Audebert
Résidence de création-recherche discontinue
du 1 juin au 31 décembre (28 jours)

Mehryl Levisse
Résidence de création-recherche
du 27 août au 23 septembre 2018
DOCUMENTER LE CORPS
Je ne suis pas photographe.
Dans mon travail, j’utilise la photographie, non comme un but en soi mais comme une
trace, une archive, presque documentaire. Les situations que je mets en scene, je les
construits en intégralité au sein de mon atelier. J’imagine et chine chaque détail, chaque
costume, chaque décor, documentent des corps et évoquent des espaces domestiques
réels. Ces éléments sont a la source de mon imaginaire. Ces captations photographiques
racontent et encapsulent des histoires, la mienne, autant que celle de mes proches et de
ma famille. Mes images ne sont pas retouchées par logiciel, aucune postproduction n’est
efectuée. Je réalise mes trucages dans l’espace avec des astuces issues du théâtre,
faux plancher, faux murs, maquillage… etc de même je réalise un travaille d’éclairage afn
d’obtenir cette couleur particuliere présente sur l’ensemble de mes captations
photographiques.
Mon travail s’encre également dans l’espace domestique ; c’est une inspiration autant
qu’un but. Certes je compose des images fctionnelles, parfois absurdes, mais ces
saynetes racontent mon histoire, mon éducation, mon parcours, ce sont des morceaux de vie.
La vie d’un garçon, issu de la campagne française, petit fls d’un immigré italien et d’une
tres vieille famille Ardennaise, faite d’agriculteurs et de commercants. Elevé avec son
frere par ses grands parents a l’époque ou ses parents photographes, l’un dans le noir et
blanc, l’autre dans le grand format, travaillaient la nuit et dormaient le jour pour subvenir a
leurs besoins.
L’Italie, les maisons de famille, les pavillons de chasse, la nature, les dynasties
familiales… voila ce qui nourrit mon imaginaire. Mais aussi ma vie choisie et vécue
consciemment, celle d’un jeune homme parti vivre trois ans au Maghreb, a Casablanca.
Celle d’une formation de danseur, celle de ma sexualité et de mon intimité, la présence
du corps toujours suggérée, jamais dévoilée.
Les corps sont d’ailleurs au centre de ma pratique. Le mien d’abord, puisque je le
considere comme une matiere, un matériau malléable a mes idées a la fois masculin et
blanc, mais pouvant tout autant être féminin, bleu, vert, noir, gros, mince, diforme… mais
aussi les corps de ma famille, de mes parents, de ma soeur, de mes cousins et cousines,
de mon compagnon acceptant de me laisser utiliser et mettre en scene leur visage, leur
chair, leur sexualité, leur corps dans des situations aux antipodes des criteres esthétiques
photographiques passés et actuels. Des corps diférents les uns des autres pour obtenir
une diversité physique.
Ces corps autres, celui de mon compagnon, de ma mere, de ma soeur, de mon pere, de
ma famille, de mes amis tres proches, je les choisis car je les connais tres bien et sais a
l’avance les possibilités et impossibilités.
L’espace et la situation que je crée et dans laquelle le corps se retrouve est toujours
imaginée en fonction de lui, ou inversement je choisis ce corps pour réaliser la situation
imaginée. Je ne le remplace jamais un corps par un autre. Si le modèle change, je
repense tout. Pour moi, corps et hors corps ne doivent former qu’un et être toujours en
parfaite adéquation.
Le corps de l’artiste n’échappant en rien au passage du temps, on constatera d’année en
année, ce corps au centre de mon travail perdre ses cheveux, grossir, la peau se fétrir, le
corps se tasser jusqu’a arriver a l’ultime moment ou il ne sera plus apte a produire ni a
être mis en scène pour fnalement disparaitre.
Ce sera alors la possibilité de faire le point sur les années passées, sur l’histoire d’un être,
sur l’histoire d’une vie.
Mehryl Levisse

 

PROMOTION DES ACTIVITÉS DU CENTRE

Mise à jour régulière du blog.
Mise à jour régulière du site web intégrant la mise en ligne de la collection.