Des enrichissements 2019 – 2022 deuxième partie

exposition ➨ 06/05/22 ➨ 03/06/22 : Des enrichissements deuxième partie

Edmund Kuppel
Deux tableaux topographiques
Tableau topographique n°1.
Des bistrots parisiens face aux lieux pittoresques.
Fondé sur les observations synoptiques de Ferdinand von Blumenfeld
lors de ses expéditions 1974 – 1980

Berlin : Ingeborg Ermer, 2003.
– 1 f. ; 84 x 55 cm, pliée au format : 21 x 15 cm. – Imprimé en n/b sur papier ivoire.
La feuile est contre-collée sur une feuille de bristol blanc de même format.
Tableau topographique n°2.
La France pittoresque face aux bistrots parisiens.
Fondé sur les observations synoptiques de Ferdinand von Blumenfeld
lors de ses expéditions 1974 – 1980

Berlin : Ingeborg Ermer, 2003.
– 1 f. ; 84 x 55 cm, pliée au format : 21 x 15 cm. – Imprimé en n/b sur papier ivoire.
La feuile est contre-collée sur une feuille de bristol blanc de même format.
– Les 2 feuilles dans un étui-boîte à couvercle, en carton gris très épais, fermé par
un bouton pression. Sur le dessus de la boîte est collée une étiquette imprimée
en noir sur papier ivoire. Titre.
inv. n° 139 20

[claude rutault]
50 cartes et cartons d’invitation à des expositions collectives auxquelles a participé claude rutault entre 1989 et 2015. Le seul destinataire de ces cartes et cartons est Lefevre Jean Claude.
Différents formats. La plupart sont conservé e s dans leur enveloppe d’expédition.
(On remarque que certaines enveloppes, contrairement à l’habitude sont ouvertes sur le petit côté droit). Sur chaque carte ou carton, systématiquement, et de manières variées, claude rutault biffe les noms des autres artistes et les noms de celles et ceux qui figurent, forcément, sur les invitations (commissaires, ministres, galeristes, maires, député e s, président e s de région ou de départements…). Exceptionellement certains noms échappent à ce masquage.
On se souvient que la participation de Lefevre Jean Claude à la journée d’étude claude rutault. dé-finitions-méthodes (Université Paris 1 – Panthéon – Sorbonne, mercredi 12 mars 2008, 10 h – 18 h, salle Vasari, INHA, galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris) consistait, très simplement, à prendre connaissance de cette singulière correspondance entre deux artistes. Et on se souvient de Marie-Hélène Breuil cheville ouvrière de cette journée.
inv. n° 077 20 / 1 à 50. Don de Lefevre Jean Claude.

Lefevre Jean Claude
EPHEMERA 1988 – 2007
TOME 1 [1988-1995]

s; l. : Captures éditions ; s. l. : La fabrique sensible ; s. l. : LJC Archive, 2022. 100 ex.
– 121 f. ; 21 x 15 cm. – Imprimé en numérique couleurs sur papier blanc mat.
2 perforations pour classeur à anneaux.
– Dans 1 classeur à anneaux habillé de papier vert «Duchamp». Au premier plat supérieur, mentions d’usage imprimées en creux, en blanc.
– Dans 1 boîte à couvercle en carton brun. Sur le dessus du couvercle, une étiquette en papier blanc porte les mentions d’usage imprimées en noir.
inv. 279 19

Veit Stratmann
[Tree Protections, Seaman Avenue]
Estampe. [Lyon : Ecole nationale supérieure des beaux-arts], 2018. 50 ex. numérotés et signés. Exemplaire n° 5.
– 1 f. ; 84,8 x 59,5 cm, imprimée en offset n/b sur papier blanc.
inv. 157 19

Veit Stratmann
[Piazza Della Resistenza, Pistoia]
Estampes. [Lyon : Ecole nationale supérieure des beaux-arts], 2016. 50 ex. numérotés et signés. Exemplaire n° 45.
– 2 f. ; 84,8 x 59,5 cm, imprimée en offset n/b sur papier blanc.
inv. 158 19

Veit Stratmann
Piazza Della Resistenza, Pistoia 1
Estampe. [Paris] : Edition GDM – Galerie De Multiples – collection 100%, 2018. 50 ex. numérotés et signés.
Exemplaire n° 22. – 1 f. ; 40 x 60 cm, imprimée en jet d’encre, en rose sur papier blanc.
inv. 275 19 / 1

Veit Stratmann
Piazza Della Resistenza, Pistoia 2
Estampe. [Paris] : Edition GDM – Galerie De Multiples – collection 100%, 2018. 50 ex. numérotés et signés.
Exemplaire n° 22. – 1 f. ; 40 x 60 cm, imprimée en jet d’encre, en rose sur papier blanc.
inv. 275 19 / 2

Accumuler – Désinstanter

video : Salomé Taverne et Emma Fernandez

exposition ➨ 06/05/22 ➨ 03/06/22 : «Accumuler – Désinstanter»

Exposition produite par Le Centre des livres d’artistes et l’Ecole européenne supérieure de l’image – Angoulême
suite au workshop des 15 – 19 novembre au Cdla.

Etudiant e s : Axel Dubois Held, Emma Fernandez, Clément Gass, Anouk Margot, Margot Pujol, Fanette Rosier, Lélia Sadaoui, Apolline Sigrist, Salomé Taverne ;
enseignant e s : Audrey Ohlman, Régis Pinault, Audrey Potrat et Anne Balanant.

Accumuler – Désinstanter

édition réalisée dans le cadre d’un workshop du 2 au 5 mai 2022 sur la riso du cdla

Etudiant e s : Axel Dubois Held, Emma Fernandez, Clément Gass, Anouk Margot, Margot Pujol, Fanette Rosier, Lélia Sadaoui, Apolline Sigrist, Salomé Taverne ;
enseignant e s : Audrey Ohlman, Régis Pinault, Audrey Potrat et Anne Balanant.

Anne Balanant

Anne Balanant➤ 18 – 22 avril, 20 – 21 mai, 3 – 4 juin et 1 – 2 juillet 2022
Anne Balanant est bibliothécaire à l’École européenne supérieure de l’image – Angoulême.
Je souhaite réaliser un travail de recherche sur l’histoire du livre d’artiste en Islande.
Depuis les années 50, l’Islande est un terreau fertile pour le livre d’artiste. En témoigne le projet Dulkápan, une collection en ligne répertoriant les livres d’artistes islandais et européens des années 50 à nos jours. L’Islande compte également des collections importantes de livres d’artistes, notamment au Living Art Museum (Nýlistasafnid – Nýlo) de Reykjavík et à la bibliothèque des beaux-arts de Reykjavík. Je souhaite démarrer mes recherches au Centre des livres d’artistes à Saint-Yrieix-la-Perche.
J’ai déjà identifié dans la collection des artistes islandais (Rúri, Erró, Kristján Guðmundsson), ainsi que des artistes ayant résidé en Islande et produit là-bas des livres d’artiste (Dieter Roth, Dorothy Iannone, Roni Horn, Jan Voss, Ben Vautier). Ce premier temps de recherche me permettra de faire un état des lieux des dynamiques et des réseaux qui unissent les artistes islandais aux artistes internationaux. J’envisage dans un deuxième temps de faire un travail similaire en Islande, en explorant les collections mentionnées et en entrant en contact avec l’artiste et amie Brák Jonsdóttir, contributrice d’un projet collectif de recherche sur l’histoire du livre d’artiste en Islande.